Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 11:38

Vous souvenez-vous de Léa et Thelma? Qui avait chacune de leur cpoté une vase grec... Si ce n'est pas le cas, vous pouvez relire cette nouvelle juste là >>> Toujours là !

J'avais écrit cette nouvelle pour un concours avant de me rendre compte qu'il fallait 3000-6000 caractères aors que j'avais fait ça en nombre de mots! Bon juste  20 000 caractères de trop..

du coup j'ai écrit une autre nouvelle, centrée sur Thelma. Malheureusement, elle n'a pas été retenu pour le concours, du coup je vous la fais découvrir juste en dessous.

Bonne lecture!

 

 

 

junk-store.jpg


Un rayon de soleil venait de se poser sur les breloques d’un lustre pendu dans la vitrine. Il explosa en millions de fragments lumineux qui balayèrent toute la pièce, éclairants les diverses objets disséminés dans l’espace. Des nappes et des torchons à carreaux blancs et rouges étaient savamment posés sur une vieille table en fer forgé près d’un ensemble de vases dépareillés. Deux bouquets de fleurs délicates, l’un sur un tabouret au pied rouge vif, l’autre  mettant en valeur une malle en osier donnaient à côté champêtre à la scène. On s’attendait à voir arriver en sautillant à la manière d’Heidi, une enfant, un collier de marguerites sur la tête. Un chiffonnier servait de desserte à un vieux téléphone et révélait dans un de ses tiroirs, un papier de soie sur lequel reposaient des sautoirs et des bagues de diverses époques. Un fauteuil à oreilles tapissé d’un joli tissu rayé blanc et rose donnait le change à une chaise type coloniale. Bien souvent, les passants devenaient clients, s’arrêtant dans un premier temps pour regarder la vitrine et cet endroit si particulier, puis attirés, entraient pour découvrir. Lorsqu’ils passaient la porte, Thelma les attendait, généralement derrière son comptoir, une tasse de thé noir à la main. Elle savait tout de suite quelle personne allait convenir à tel objet et vice-versa. Elle était une marieuse, devinant dès le premier regard ce qui allait les rendre heureux. Thelma aimait son magasin et toutes les antiquités qui s’y trouvaient. Elle faisait attention à chaque objet, lui apportant sa touche personnelle, le mettant en valeur grâce à un assemblage qu’elle seule maitrisait.

Par contre, s’il y avait une chose qu’elle détestait par-dessus tout, c’était l’irrespect des gens pour ses trésors. Et depuis quelques semaines, elle avait l’impression qu’un importun s’amusait avec ses nerfs. Elle avait récupéré un lot de vases et de coupes d’origines diverses lors d’un vide-grenier et l’une d’entre elles servait régulièrement de poubelle. Une jolie coupe grecque en céramique, noire avec deux grosses anses, et en son milieu, une frise beige représentant des athlètes aux olympiades. Elle l’avait tout d’abord posée à l’entrée mais le soir même, quelqu’un avait laissé quelques pièces, des euros,  ainsi qu’un trousseau de clés dans le fond du vase. Un client les avait peut-être oubliés là. Thelma les avait gardés au fond d’un tiroir, attendant que leur propriétaire vienne les réclamer. Quelques jours plus tard, alors qu’elle avait déplacé le vase près d’un miroir ouvragé, c’était un second trousseau de clés ainsi qu’un paquet de mouchoirs en papiers qui s’y trouvaient. Et ce manège durait.

vase-grec.jpg

Pourtant, à chaque nouvelle découverte, excédée, elle déplaçait le vase, le mettant toujours un peu plus près de son comptoir, pour l’avoir sous les yeux et savoir qui se jouait d’elle. Aujourd’hui, la vieille femme avait quasiment fermé boutique lorsqu’elle se rendit compte que de nouveaux présents l’attendaient. Cette fois-ci, s’en était trop ! Elle avait mis le vase délibérément dans une vitrine en verre verrouillée, parmi les quelques pièces en argent de sa collection. Pour que l’on puisse y déposer quelque chose, il aurait fallu avoir la clé. Et celle-ci était dans la veste de Thelma et n’avait pas bougé. Elle inspecta la vitrine à la recherche d’une ouverture, tenta de tirer sur le verrou, mais celui-ci refusa obstinément de s’ouvrir. Ce n’était donc pas possible. Personne n’avait pu atteindre le vase. Le mystère restait entier. Au fond de la coupe, une bague en or surmontée d’un rubis ovale la narguait. Il s’agissait d’un bijou de valeur, mais pas du tout le genre de produits qu’elle proposait dans sa boutique. De plus l’étiquette de prix avait encore disparue. C’était au moins la dixième qu’elle collait sur le bord intérieur. Thelma ouvrit l’armoire en verre, prit la coupe dans ses mains et se dirigea vers son arrière-boutique. Ici personne ne pourrait s’amuser à ses dépens ! Elle posa l’objet sur l’une des étagères qui encombraient ce réduit déjà surchargé et retourna dans son magasin.

Il faisait nuit noir dans la boutique. Et le silence régnait en maître depuis que Thelma l’avait quitté quelques heures auparavant. De temps à autre, on pouvait entendre des bribes de conversations ainsi que des éclats de voix provenant du restaurant de l’autre côté du mur. Le vase grec était toujours là, posé sur l’étagère dans l’arrière-boutique, coincé entre un vieux gramophone et une boite en carton défraichi. Un léger tintement résonna dans la minuscule pièce. Au fond de la coupe, une petit clé dorée venait d’apparaitre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par aulivia - dans concours
commenter cet article

commentaires

Qui Donc?

  • : Quatrième de Couverture
  • Quatrième de Couverture
  • : Quand on me demande quelle est ma passion, généralement, je dis que je n'en ai pas... Mes étagères pleines de livres et mon ordinateur rempli d'histoires disent le contraire pourtant! J'adore lire, je dévore les livres, thriller, polar, chick-lit, roman à l'eau de rose, les BD, le journal de la ville et les règles du sudoku, rien ne m'échappe! L'écriture découle de cette passion, parce des histoires j'en lis pleins mais les écrire et les faire partager, c'est tout autant enrichissant, non?
  • Contact

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Aulivia1 sur Hellocoton
macaron-redactrices-vert-pomme-300px
Recommande par NM-1

Si Tu Ne Sais Pas Quoi Lire...

Propriété intellectuelle

Mes articles, mes textes ainsi qe leur mise en forme sont ma propriété exclusive!

Toute reproduction, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord express de ma part. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.