Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 21:08
#Photo 7 : tag-moi!

Lorsque Nessa passa la porte du salon pour embaucher, elle sut de suite que quelque chose n’allait pas. Sa responsable était face à la vitrine, martelant le comptoir de ses ongles fraichement manucurés. Ne sachant pas sur quel pied danser et surtout pourquoi sa supérieure était de mauvaise humeur, elle préféra faire profil bas et se faufiler en direction de l’arrière-boutique pour enfiler sa tenue. Elle eut à peine le temps de poser de son sac et d’enfiler sa veste qu’elle entendit sa chef l’appeler.

  • Nessaaaaaa, tu peux venir s’il te plait ?

La voix flûtée, l’insistance sur le « a » de son prénom, cela ne disait rien qui vaille. La jeune femme jeta un dernier regard dans le petit miroir accroché au mur et fit demi-tour en direction du salon.

Dans un premier temps, elle ne comprit pas pourquoi sa chef se bornait à regarder à l’extérieur sans rien dire, elle savait qu’elle n’avait rien fait de mal et que son travail était irréprochable, il devait donc s’agir d’autre chose. Après trente secondes à attendre qu’elle prenne la parole, Nessa toussota.

  • Regarde le mur en face. Lui dit la femme assez sèchement.

Plus la chose était énorme moins on la voyait, c’était le cas de le dire car il fallut à Nessa deux bonnes minutes pour comprendre. Juste en face d’elle, sur le mur d’une hauteur de cinq mètres s’alignaient des tags plus ou moins réussis, plus ou moins artistiques et surtout plus ou moins gros. Elle voyait ce mur tous les jours depuis qu’elle travaillait ici et elle connaissait tous les tags qui le recouvraient. Mais le plus récent et surtout  le plus gros, situé juste en face de la vitrine était le portrait (très bien réalisé soit dit en passant) d’une jeune femme métissée soufflant dans un jouet à bulles. Le visage était expressif, avec de grands yeux noirs en amande et une belle bouche pulpeuse. L’inconvénient majeur étant qu’il s’agissait de son visage à elle, de ses yeux et de sa bouche, en trois mètres sur deux… Le truc discret… Juste en face du salon où elle travaillait, genre on avait envie qu’elle le voit…

Une blague, voilà il devait s’agir d’une blague, de mauvais goût certes mais une blague quand même. Quel était le con qui avait pu lui faire ça ! Elle n’avait pas raté de coupes de cheveux, tous les clients étaient sortis contents ces derniers mois. Et c’était assez imposant pour un remerciement, un peu… démesuré !

Elle jeta un regard à sa chef qui a priori attendait une explication, mais Nessa n’en savait pas plus qu’elle, et elle ne savait pas quoi répondre.

Qui avait pu lui faire ça…

         - Qui a pu faire ça… dit sa chef comme si elle lisait dans ses pensées.

         - Je ne sais pas, je vous jure que je ne sais pas, lui répondit Nessa encore plus désabusée qu’elle.

Elles étaient toues les deux-là, derrière la vitrine à regarder le mur d’en face, et l’énorme tag la représentant lorsqu’une camionnette s’arrêta juste devant. Un homme en sortit assez rapidement et fila à l’arrière où il ouvrit la porte. Lorsqu’il la referma il tenait dans ses mains un magnifique bouquet de roses. La sonnette retentit à l’ouverture de la porte. Les deux femmes se tenaient l’une à côté de l’autre et tournèrent la tête lorsque l’homme passa la porte.

    - Bonjour Mesdames, j’ai un bouquet pour Mademoiselle Nessa dit-il.

La jeune femme reçut un deuxième choc, c’est la première fois de sa vie qu’elle se faisait livrer un bouquet.

         - Oui c’est moi, dit-elle, d’une voix timide.

         - Et voilà, lui dt-il en tendant le bouquet et passez une bonne journée, et il disparut aussi vite qu’il était arrivé.

Nessa avait dans les bras ce bouquet composé d’une vingtaine de roses rouges où se tenait une petite carte bloquée entre deux fleurs. Elle sut que le tag et le bouquet venait de la même personne, la coïncidence était trop facile. Et avec un peu de chance, la carte lui donnerait des réponses à ces questions. Qui et pourquoi ?

Elle déposa le bouquet sur le comptoir sous l’œil interrogatif de sa responsable. Le bouquet embaumait la pièce, le parfum des roses prenant le pas, sur celui des restes de shampoings et de couleurs effectués la veille. Elle se saisit de la carte et la déplia.

         «  Rendez-vous ce soir à 20h au restaurant du Lac. »

Tout compte fait elle n’aurait les réponses que le soir même. Nessa avait beau être assez timide et réservé, sa curiosité avait pris le dessus. Elle serait le soir même au rendez-vous. 

 

../..

Partager cet article

Repost 0
Publié par aulivia - dans Papote papote
commenter cet article

commentaires

Qui Donc?

  • : Quatrième de Couverture
  • Quatrième de Couverture
  • : Quand on me demande quelle est ma passion, généralement, je dis que je n'en ai pas... Mes étagères pleines de livres et mon ordinateur rempli d'histoires disent le contraire pourtant! J'adore lire, je dévore les livres, thriller, polar, chick-lit, roman à l'eau de rose, les BD, le journal de la ville et les règles du sudoku, rien ne m'échappe! L'écriture découle de cette passion, parce des histoires j'en lis pleins mais les écrire et les faire partager, c'est tout autant enrichissant, non?
  • Contact

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Aulivia1 sur Hellocoton
macaron-redactrices-vert-pomme-300px
Recommande par NM-1

Si Tu Ne Sais Pas Quoi Lire...

Propriété intellectuelle

Mes articles, mes textes ainsi qe leur mise en forme sont ma propriété exclusive!

Toute reproduction, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord express de ma part. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.