Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 14:48
# Photo 3: Ce ciel

Je sais que je vais devoir payer mais j’en meurs d’envie depuis plusieurs heures. Il me nargue, me fait de l’œil, il me tend les bras pour mieux me happer. Cette couleur si intense, à peine polluée par un petit nuage, ce ciel, ce bleu, j’ai envie de le regarder, de plonger dans son immensité comme on plonge dans l’océan. Il se reflète sur les parois d’immeubles, sur les vitrines des magasins, les carrosseries des voitures, dans les feuilles des arbres, sur ma peau. Je marche tête baissée en regardant mes chaussures, c’est à peine si je vois où je vais. Mon chemin pour rentrer d travail, je le connais par cœur, je sais le nombre de pas que je dois faire, pas un de plus sous peine de payer. Je croise les doigts pour ne pas avoir les feux rouges pour les piétons, le chemin coûte trop cher. Et maintenant je n’ai qu’une envie comme une drogue qui me brûle les rétines. Je ne veux pas payer pour quelque chose de si inutile, une envie, mon envie, celle de regarder le ciel. J‘ai bien tenté de le regarder d’une façon détournée mais le reflet sur mes ongles ne donne rien, il y a bien les vitrines de magasins mais les taxes sont là aussi. Ce que tu regardes tu payes ! Nous payons une taxe sur tout aujourd’hui, ce que nous mangeons, ce que nous buvons, les vêtements que l’on porte, le travail que l’on fait. Ils ont poussé le vif jusqu’à nous imposer une taxe sur l’air que nous respirons ( pollution de l’air selon eux) et le nombre de pas que nous faisons lorsque nous marchons (usure de la chaussée qu’ils appellent ça). Certaines personnes sont tellement pauvres qu’elles retiennent une respiration sur deux en se disant que cela leur coûtera peut-être moins cher et régulièrement je vois des personnes me doubler à coups d’enjambées immenses pour gagner quelques mètres de liberté et payer moins cher.  Le monde est tellement à découvert qu’il n’a rien trouvé de mieux que de nous faire payer la note et surtout sur des choses qu’ils ne lui appartient pas. Les hauts dignitaires, les chefs d’état, les dictateurs ont inventé mille et une ruses pour nous faire payer plus, toujours plus. Aujourd’hui nous payons ce que nous regardons et le ciel fait partie des valeurs montantes durant l’été. Ils ont bien compris le principe. Les gens aiment s’allonger dans l’herbe et regarder le ciel, alors pourquoi ne pas les faire payer ce plaisir gratuit !

Peut-être que depuis ma fenêtre en orientant le velux de telle façon que j’aurais le reflet du ciel, je ne payerais que la vue de mon velux…

Encore 23 pas et je serais chez moi. Il ne faut pas que je fasse tomber mes clés, sinon je vais payer (usure de la chaussée, vous savez).

Tant pis je ne mangerai pas ce soir… Je préfère regarder le ciel.

Partager cet article

Repost 0
Publié par aulivia - dans Papote papote
commenter cet article

commentaires

Qui Donc?

  • : Quatrième de Couverture
  • Quatrième de Couverture
  • : Quand on me demande quelle est ma passion, généralement, je dis que je n'en ai pas... Mes étagères pleines de livres et mon ordinateur rempli d'histoires disent le contraire pourtant! J'adore lire, je dévore les livres, thriller, polar, chick-lit, roman à l'eau de rose, les BD, le journal de la ville et les règles du sudoku, rien ne m'échappe! L'écriture découle de cette passion, parce des histoires j'en lis pleins mais les écrire et les faire partager, c'est tout autant enrichissant, non?
  • Contact

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Aulivia1 sur Hellocoton
macaron-redactrices-vert-pomme-300px
Recommande par NM-1

Si Tu Ne Sais Pas Quoi Lire...

Propriété intellectuelle

Mes articles, mes textes ainsi qe leur mise en forme sont ma propriété exclusive!

Toute reproduction, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord express de ma part. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.