Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 21:50

Julie n’avait même pas réussi à avaler la moindre gorgée de café. Elle avait le ventre noué et une impression de nausée qui la taquinait depuis son réveil. Driss quant à lui, n’arrivait même pas à cacher son stress et son appréhension. Il n’arrivait pas à  rester assis dans la salle d’attente, il faisait les cent pas en attendant le rendez-vous.

 

Une femme brune aux yeux marrons passa la porte de la salle d’attente et prononça d’une voix calme le nom de Julie. Le Docteur Abbarie devait avoir environ quarante ans, elle était vêtue d’un tailleur pantalon gris clair surmonté d’une blouse blanche. Elle s’effaça pour laisser passer le couple et indiqua d’un geste de la main, une porte ouverte sur la droite. Julie se leva d’un coup, et Driss lui saisit la main et la serra pour la rassurer. L’un derrière l’autre, ils pénétrèrent dans le cabinet. Le docteur reprit sa place derrière son bureau et armé de sa souris, cliqua sur différents dossiers. Le couple s’assit sur les deux fauteuils face à elle et attendit qu’elle termine. Elle plissa les yeux un instant et se tourna vers eux. Elle leur sourit puis prit la parole.

 

    - Alors, vous venez pour une échographie de datation, c’est bien cela !

    - Oui, répondirent en chœur Julie et Driss, le cœur au bord des lèvres.

   - Très bien, donc selon ce que vous avez dit lors de votre appel, vos dernières règles remontent au 11 mars. Donc si je prends ma réglette, vous devriez être enceinte d’environ six semaines aménorrhées.

 

Elle nota la date sur le dossier où étaient déjà inscrits les coordonnées de Julie ainsi que ceux de son médecin généraliste et de son gynécologue.

 

   - Je tiens à vous rassurer à ce stade, il est possible que le cœur ne batte pas encore, donc ne vous inquiétez pas. Je vais vous expliquer tous ce que je vais faire et voir lors de l’échographie. Madame Perrin, je vais vous demandez de vous allonger juste là, lui dit-elle en montrant la table d’auscultation à quelques mètres de là, juste à côté, d’un énorme moniteur ainsi qu’un clavier avec différents joysticks. Je vais d’abord effectuer un simple contrôle abdominal et si toutefois je ne vois rien nous ferons une échographie vaginale. Monsieur, elle se tourna alors vers Driss. Vous pouvez vous installer sur cette chaise et regarder cet écran sur votre droite. Madame Perrin si vous voulez bien juste baisser votre  ceinture.

 

Julie avait mis un pantalon en toile souple et elle eut juste besoin de le descendre un peu. Driss assit juste à ses côtés posa la main sur la sienne, pour la rassurer. Il était là, et ils avaient pris cette décision à deux. D’ici quelques secondes, ils découvriraient une partie de leur futur. La radiologue déposa une noisette de gel sur le ventre de Julie ainsi que sur son appareil. Elle appuya sur des touches et posa enfin la manette sur le ventre de Julie. Celle-ci avait déjà les yeux rivés sur l’écran, tout comme Driss. C’était tellement intriguant !

 

   - Ooohh mais… La radiologue paraissait étonnée. Vous m’avez dit que vos dernières règles dataient d’il y a un mois.

   - Euh, oui, pourquoi répondit Julie interloquée. Quelque chose ne va pas ? lui demanda-t-elle encore plus stressée.

   - Tout va bien ! Mais vous n’êtes pas enceinte de six semaines Madame Perrin lui dit-elle. Regardez donc l’écran et vous allez découvrir un beau bébé d’environ….

 

Le temps s’allongea alors que tous deux découvraient une image en noir et blanc représentant un petit-être qui jouait des jambes. Le petit être ressemblait déjà énormément à un bébé. Ils apercevaient quasiment ses doigts au bout de l’une de ses mains. Ils étaient tous les deux sous le charme, fixant les images qui défilaient sous leurs yeux. La radiologue quant à elle effectuait des mesures, elle cliquait avec rapidité et dextérité sur différentes parties du bébé. Elle toussa légèrement comme pour attirer leur attention. Cela n’avait duré que quelques secondes.

 

   - Julie, vous n’êtes pas enceinte de 6 semaines, vous en êtes à 24 semaines. Vous entamez votre sixième mois.

 

Cette phrase vint résonner dans la tête de Julie qui ne comprenant pas. Comment pouvait-elle être enceinte de cinq mois ? Elle n’avait pas de ventre rond, elle avait eu ses règles jusque-là. Non ce n’était pas possible. Elle fixait la femme assise à moins d’un mètre d’elle, cherchant à savoir si celle-ci plaisantait.

 

   - Je sais que cela peut paraitre déroutant, très déroutant mais parfois les choses font qu’on ne se rend pas compte que l’on est enceinte, notre corps met tout en place pour nous le cacher. Il s’agit d’un déni de grossesse. Vous enceinte de cinq mois. Et d’après  les premières mesures, votre enfant est en parfaite santé.

 

Julie aurait voulu plus de temps. Elle aurait aimé que celui-ci s’arrête, se stoppe, pour qu’elle puisse digérer l’information. Mais du temps elle n’en avait pas ! Et lorsqu’elle sentit la main de Driss se retirer de la sienne, elle sut que leur futur prendrait une toute autre tournure.

 

Les larmes lui montaient aux yeux sans qu’elle ne puisse rien contrôler. Elle se tourna vers Driss mais le jeune homme ne la regardait plus. Il fixait la porte. Il voulait fuir. Et dans un sens, elle le comprenait. Il avait accepté la situation pourtant compliquée mais là, c’était trop. Ce n’était pas son enfant, c’était celui de Rodolphe. L’information était d’autant plus dure à digérer pour chacun d’entre eux, qu’ils étaient au final heureux de cet évènement. Mais là, ce n’était plus la même partie. Julie voulut tendre la main vers lui, mais il s’éloigna un peu plus. Il prenait déjà de la distance. La radiologue saisit qu’il y avait un malaise mais elle devait penser que le déni de grossesse en était la cause. Elle reprit la parole.

 

   - Ne vous inquiétez pas, vous avez encore quelques mois pour vous préparer à son arrivée. Et l’avantage c’est que je peux déjà vous donner le sexe de votre enfant. Elle tentait de combler le silence qui emplissait lourdement la pièce.

 

Julie hocha la tête en signe d’approbation mais elle fixait toujours Driss. Le jeune homme ne voulait pas être là, il ne voulait pas connaître le sexe d’un enfant qui n’était pas le sien. Julie le sentait.

 

   - Alors si je me déplace par là, vous voyez, on peut voir son cœur qui bat et si je fais ceci on aperçoit ses deux poumons. Et là, voici donc son sexe. Il s’agit d’une fille.

 

Une larme glissa lentement le long de la joue de Julie. Elle allait être maman d’une petite fille. Elle était heureuse et triste à la fois. Elle ne savait pas quel sentiment l’emportait. Driss qui ne regardait plus l’écran, sortit son téléphone de la poche intérieur de sa veste. Il le fixa un instant puis se racla la gorge.

   - Je m’excuse, je dois répondre à cet appel, dit-il.

Julie vit le jeune homme brun se lever comme dans un brouillard. Elle comprit à ce moment qu’il ne sortait pas juste du cabinet. Il sortait également de sa vie. Ils auraient pu vivre une véritable histoire tous les deux mais le destin en avait décidé autrement. Elle inspira un grand coup, et tourna la tête vers le Docteur Abbarie qui continuait à effectuer différentes mesures. Celle-ci releva la tête de son moniteur et lui sourit.

 

   - Souhaitez-vous entendre le cœur de votre fille ? Lui dit-elle.

   - Avec plaisir, répondit Julie.

 

Un battement rapide tel le galop d’un cheval emplit la salle. La jeune femme fixa l’écran et malgré les sanglots qui obstruaient sa gorge, savoura l’instant. Ce son magique lui fit oublier tout le reste. Maintenant seule sa fille comptait.

 

FIN.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Un job d'enfer! 12/07/2014 11:36

Je viens de parcourir votre ouvrage, j'y ai pris beaucoup de plaisir... C'est très bien écrit... Merci!

aulivia 17/07/2014 11:01

Je ne découvre votre commentaire que maintenant!
Merci beaucoup, cela me fait extrêmement plaisir!

fedora 26/06/2014 06:33

c'est la vraie fin cette fois ;) très chouette en tout cas... ça laisse l'ouverture à l'imagination pour le suite de la vie de Julie et de sa fille...

aulivia 26/06/2014 07:46

Eh oui, ce coup-ci c est la bonne !!
Je voulais une fin qui surprenne et qui permette à Julie de vivre une nouvelle vie différente!
Merci d avoir pris le temps de me lire !

Qui Donc?

  • : Quatrième de Couverture
  • Quatrième de Couverture
  • : Quand on me demande quelle est ma passion, généralement, je dis que je n'en ai pas... Mes étagères pleines de livres et mon ordinateur rempli d'histoires disent le contraire pourtant! J'adore lire, je dévore les livres, thriller, polar, chick-lit, roman à l'eau de rose, les BD, le journal de la ville et les règles du sudoku, rien ne m'échappe! L'écriture découle de cette passion, parce des histoires j'en lis pleins mais les écrire et les faire partager, c'est tout autant enrichissant, non?
  • Contact

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Aulivia1 sur Hellocoton
macaron-redactrices-vert-pomme-300px
Recommande par NM-1

Si Tu Ne Sais Pas Quoi Lire...

Propriété intellectuelle

Mes articles, mes textes ainsi qe leur mise en forme sont ma propriété exclusive!

Toute reproduction, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord express de ma part. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.