Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:54

Driss avait passé une journée hallucinante, incroyable, fabuleuse… Bon, tout cela était dû à son rendez-vous du matin même sur Paris. Il était pressé de raconter tout cela à Julie et de lui annoncer la grande nouvelle. Elle en resterait bouche bée, il en était sûr. Le jeune homme arrivait à proximité de l’immeuble,  marchant d’un bon pas, pressé de la retrouver et de tout lui raconter. Il avait l’impression d’être une jeune collégienne retrouvant sa meilleure amie pour lui raconter son premier baiser. Il monta les quelques marches qui le séparaient de la porte et s’engouffra dans le hall presque en sautillant. Il se dirigea vers la conciergerie et aperçut la lumière filtrer par la fenêtre, Julie devait être à son bureau. Il l’avait prévenue qu’il serait de retour sous peu. Il ralentit une seconde afin de passer la main de ses cheveux. Lorsqu’il toqua à la porte, il aperçut la jeune femme au travers de la vitre, très sérieuse, assise à son bureau, elle était penchée sur une pile de documents. Elle était très jolie avec sa blouse bleue qui m’était en valeur son corps fin et laissa apparaitre la naissance d’un décolleté. Julie leva la tête surprise par le bruit et sourit en le voyant derrière la fenêtre. Driss adorait le sourire de Julie, cela le désarmait. Il aimait beaucoup de choses chez elle et pour l’instant, il ne lui avait trouvé aucun défaut qui puisse remettre en question leur relation. Voilà pourquoi, la veille quand il lui avait proposé de venir avec lui sur Paris, il n’avait pas regretté une seule seconde ses paroles. Il voulait la retrouver tous les soirs en rentrant du travail, découvrir la vie parisienne avec elle, se balader comme des touristes dans Montmartre ou près du Sacré-Cœur et manger dans tous les restaurants japonais de la capitale.

 

Il poussa la porte alors que Julie se levait pour l’accueillir. Il avait envie de tout lui dire, là, tout de suite mais il ne voulait pas la presser. Ils se serrèrent l’un contre l’autre et s’embrassèrent longuement. Driss avait l’impression de respirer à nouveau, ce baiser lui redonnait des forces mais aussi le calmait. Julie prit le temps de fermer son ordinateur ainsi que la porte de la loge. Ils étaient tous les deux et personne ne pourrait les déranger.

 

Ils se dirigèrent vers l’appartement et Driss saisit la main de la jeune femme. Il l’incita à s’asseoir sur le canapé, il la sentait soucieuse et stressée, sans doute inquiète car il ne lui avait encore rien dit concernant son entretien.

 

   - Tu veux prendre quelque chose à boire, dit-il tentant d’apaiser l’atmosphère.

  - Non, c’est bon ! répondit-elle du tac-o-tac. Raconte-moi ton rendez-vous, tu ne m’as rien dit par texto, du coup je suis pressée de savoir ! répondit Julie tout en lui caressant la main.

   - Bon alors cet entretien… Driss voulait faire durer le suspense même s’il mourrait d’envie de tout lui dire. J’ai donc rencontré le rédacteur en chef du journal ainsi que l’équipe de production. Au niveau du boulot, il s’agit de direct, donc pas du tout la même façon de travailler mais il me suit depuis quelques temps et il aime bien mon travail, mes interventions et mes interviews. Il pense qu’une nouvelle tête pourrait faire du bien et redynamiser la tranche de midi. Donc ….

 

Driss fit une pause pour ménager son effet. Julie ouvrit de grands yeux. Elle avait sans doute compris mais elle voulait l’entendre de sa bouche.

 

   - Donc, reprit Driss, il ne s’agit pas d’un poste de remplaçant mais LE poste de présentateur du journal du midi en semaine.

 

Sa voix monta d’une octave tellement il était heureux de lui apprendre la nouvelle. Il avait demandé un week-end de réflexion auprès du rédacteur en chef, mais en fait, il voulait être sûr que Julie accepterait sa proposition et partirait avec lui. Il avait du mal à rester en place et voulait sauter partout dans l’appartement. Il saisit la jeune femme par la taille et la souleva tel un kilo de plume. Il enfoui son nez dans son cou et couvrit sa peau de baiser. Après quelques instants, il s’écarta de Julie et lui prit les deux mains. Il tentait de reprendre son calme.

 

   - Julie, je sais que c’est très rapide mais j’ai vraiment envie que tu viennes avec moi sur Paris. Je vais avoir un appartement de fonction et tu pourras trouver un travail dans un restaurant de la capitale ou pourquoi pas ouvrir ton propre restaurant… S’il te plait, dis-moi que nous allons partir tous les deux là-bas…

   - Tous les trois, l’interrompit la jeune femme.

Driss pencha la tête cherchant à comprendre. Evidemment, qu’il pouvait être bête !

   - Bien sûr, Bulle vient avec nous ! Lui dit-il le sourire aux lèvres, on ne va pas abandonner cette boule de poils !

   - Tous les quatre alors ! lui dit Julie à nouveau.

 

La jeune femme baissa les yeux et saisit quelque chose dans sa poche. Elle tendit un crayon à Driss. Il prit l’objet dans ses mains et c’est là qu’il comprit l’allusion. Julie ne parlait pas du chat. Il tenait dans sa main un test de grossesse.

 

   - Attends, tu es en-ceinte ? Il eut du mal à prononcer le dernier mot.

   - Oui, dit Julie les larmes aux yeux. Et là, je ne sais vraiment pas si je dois me réjouir ou bien pleurer. C’est ta réaction qui m’inquiète le plus. Je ne veux surtout pas te perdre, dit-elle.

 

Driss se rassit. Il pensait la surprendre en lui proposant de partir avec lui mais là, c’était d’elle que venait la plus grosse surprise. Il était perdu. Il ne savait même pas quoi dire, c’était tellement inattendu. Julie, enceinte, alors qu’ils étaient ensemble depuis quoi ? Un mois !

   - Mais tu es enceinte de combien ? lui demanda-t-il inquiet en posant la main sur le ventre de la jeune femme.

   - Je ne sais pas, j’ai fait une prise de sang et mon médecin m’a demandé de faire une échographie pour dater le début de grossesse. J’ai un retard de 15 jours donc je dirais un mois maximum, soit depuis le début de notre relation.

   - Mais tu ne prends pas la pilule ? ajouta-t-il.

Driss avait un million de questions qui se bousculaient dans sa tête. Et il ne voulait pas agresser Julie mais il voulait savoir.

   - Si Driss, je prends la pilule mais mon médecin m’a dit que cela arrivait plus souvent qu’on ne le pensait.

   - Ok, d’accord, donc tu as ton échographie quand ?

   - Mardi matin à 10h. lui dit-elle alors que des larmes coulaient sur ses joues.

  - Je viendrai avec toi, la rassura-t-il en passant un doigt sur son visage afin d’essuyer les gouttes qui coulaient. On ne va pas prendre de décisions hâtives. Je te demande de me suivre sur Paris et tu m’annonces que tu es enceinte, cela fait beaucoup d’émotions  pour une soirée. Il se leva et se dirigea vers la cuisine. Tu veux boire quelque chose ? lui demanda-t-il. Un verre de vin ?

   - Euh…

   - Ah non merde t’es enceinte ! Un verre de jus d’orange alors !

 

Driss ouvrit le frigo à la recherche des bouteilles. Il ne savait pas quoi penser, il n’arrivait pas à penser ! Il aimait Julie et voulait passer sa vie avec elle, mais était-il prêt à être père ? Et cela ne mettrait pas en péril leur relation si récente ? Un bébé, une femme, un job important ! C’était ce qu’il avait toujours voulu, mais là tout de suite, il était perdu.

 

Julie le rejoint dans la cuisine alors qu’il prenait des verres sur la desserte. Elle se colla à son dos, serra ses bras autour de sa taille puis inspira un grand coup.

 

   - J’ai peur ! C’est trop tôt  et je ne sais pas quoi faire. Ais srtout je ne veux pas te perdre et je veux que l’on prenne une décision ensemble. Attendons mardi pour voir quelles sont nos options, d’accord ? Le médecin m’a parlé d’avortement mais il faut savoir de combien je suis enceinte.

 

Driss posa sa main sur celles de Julie et les serra fort. Il n’arrivait pas à parler. Dans sa tête des images s’entrechoquaient, Julie dans une chambre d’hôpital seule, triste puis heureuse, totalement épanouie avec un ventre rond visitant les rues piétonnes de la capitale puis poussant une poussette sous la Tour Eiffel. Il avait besoin de réfléchir peser le pour et le contre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Donc?

  • : Quatrième de Couverture
  • Quatrième de Couverture
  • : Quand on me demande quelle est ma passion, généralement, je dis que je n'en ai pas... Mes étagères pleines de livres et mon ordinateur rempli d'histoires disent le contraire pourtant! J'adore lire, je dévore les livres, thriller, polar, chick-lit, roman à l'eau de rose, les BD, le journal de la ville et les règles du sudoku, rien ne m'échappe! L'écriture découle de cette passion, parce des histoires j'en lis pleins mais les écrire et les faire partager, c'est tout autant enrichissant, non?
  • Contact

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Aulivia1 sur Hellocoton
macaron-redactrices-vert-pomme-300px
Recommande par NM-1

Si Tu Ne Sais Pas Quoi Lire...

Propriété intellectuelle

Mes articles, mes textes ainsi qe leur mise en forme sont ma propriété exclusive!

Toute reproduction, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord express de ma part. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.